Pensée politique des rapports sociaux de sexe

Année universitaire 2010-2011

Le sexe dans l’espace public.  Pratiques et représentations politiques.

J'accuse, Damien Saez

DERNIERE MINUTE (5 novembre 2010) : le calendrier a été modifié, voyez les nouvelles dates ci-dessous.

Ce séminaire portera sur la pensée politique des rapports sociaux de sexe à travers la question du contrôle et de l’encadrement de la sexualité dans l’espace public.

Au moment du Code civil (1804), l’Etat napoléonien édifie un mur entre le monde privé, espace de libertés sexuelles dans lequel il s’engage à ne plus intervenir, et l’espace public où tout signe sexuel visible est désormais interdit. Ce mur va progressivement s’effriter – sans complètement disparaître : aujourd’hui, sous l’empire notamment du nouveau Code pénal (1992), la sexualité n’est plus bannie de l’espace public ; et dans le monde privé, elle ne bénéficie plus de l’ombre et du secret des familles.
Deux questions nous guideront pour suivre cette évolution : comment cet espace public asexué a-t-il été délimité dans la géographie des habitations et des rues, dans l’imaginaire des juristes et des législateurs, ainsi que dans les utopies politiques qui l’organisent ? Comment cet impératif spatial, qui jugeait moins la sexualité que sa visibilité, a-t-il peu à peu laissé place à une politique de moralisation des comportements sexuels ?

Pour y répondre, nous travaillerons sur six objets :

1. Le ventre des femmes. Les enjeux politiques de la reproduction
2. Une chambre à soi. La politisation du privé
3. La marche des fiertés. L’orientation sexuelle du citoyen
4. Le nu, le voile, le pantalon pour les filles et la jupe pour tous. Les manipulations de l’espace public.
5. La violence sexuelle. Les frontières mouvantes du licite
6. Les métiers du sexe. Discours politiques sur la prostitution et la pornographie.

Calendrier : le séminaire, d’une durée de 21 heures, aura lieu le vendredi matin de 8h45 à 12h à l’Ens-Lsh, en salle R 253. Les dates des séances sont les suivantes :

29 octobre

26 novembre

17 décembre

14 et 28  janvier

11 et 25 février

Le séminaire est ouvert aux étudiants de M2 et aux doctorants. Il pourra être validé par une note de synthèse portant sur trois éléments (livres ou articles) de la bibliographie. Cette note de synthèse prendra la forme d’un compte-rendu critique destiné à une revue de Science politique. Elle devra compter entre 20 et 25 000 signes.

La bibliographie sera mise en ligne une semaine avant le début du séminaire (cliquer ici).


Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Une réflexion au sujet de « Pensée politique des rapports sociaux de sexe »

  1. Ping : Tweets that mention Pensée politique des rapports sociaux de sexe | Homosexus -- Topsy.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong> <embed style="" type="" id="" height="" width="" src="" object="" allowfullscreen="" allowscriptaccess="" cachebusting="" bgcolor="" quality="" flashvars=""> <iframe width="" height="" frameborder="" scrolling="" marginheight="" marginwidth="" src=""> <object style="" height="" width="" param="" embed=""> <param name="" value="">